Et demain ?

Faire comprendre l’enjeu majeur de cette réhabilitation sur le plan économique pour le département tout entier, tel est le défi que s’est fixé la Haute-Loire qui invite chacun à vivre le chantier en s’appropriant un patrimoine altiligérien en pleine mutation.

Demain se profile un grand devenir pour La Chaise-Dieu. Une réflexion sur le sujet est en cours, et sera bientôt dévoilée au grand jour.

« Nous voulons redonner à l’ensemble abbatial de La Chaise Dieu tout son rayonnement aussi bien sur le plan patrimonial, historique, musical, culturel et spirituel.

Depuis plusieurs années, le Département de la Haute-Loire a pris l’initiative en réunissant la Commune et la Communauté d’Agglomération, d’investir et de mobiliser des fonds de l’Europe, de l’Etat et de la Région pour la restauration de ce patrimoine d’exception.

Entre 2015 et 2022, le site va progressivement s’ouvrir au public pour des événements d’envergure: cinquantenaire du Festival en 2016, grandes expositions, séminaires universitaires ou d’entreprises, manifestations artistiques et touristiques.

Nous sommes convaincus que La Chaise-Dieu, par sa renommée et tous ses «trésors», notamment ses tapisseries qui vont être exposées dans une salle dédiée, sera un lieu important au cœur de la Région Auvergne-Rhône Alpes. »

Jean-Pierre Marcon,
Président du Département de la Haute-Loire, Président du Syndicat Mixte du projet Chaise-Dieu,

Marie-Agnès Petit,
Vice-Présidente du Département de la Haute-Loire, Vice-Présidente du Syndicat Mixte du Projet Chaise-Dieu,

Michel Joubert,
Président de la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay, Vice-Président du Syndicat Mixte du Projet Chaise-Dieu,

André Brivadis,
Maire de La Chaise-Dieu, Vice-Président du Syndicat Mixte du projet Chaise-Dieu,

Jean-Claude Bonnebouche,
Elu de la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay, Secrétaire général du Syndicat Mixte du projet Chaise-Dieu.