Soutien

Faites un don pour la restauration d’un ensemble exceptionnel de tapisseries flamandes !

Donnez en ligne par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine : www.fondation-patrimoine.org

Objectif à atteindre : 82 200 €

Connue pour son abbaye classée au titre des Monuments Historiques et son festival international de musique classique, l’ensemble abbatial de la Chaise-Dieu est en cours de réhabilitation et représente un des plus importants chantiers publics de France (23M€).

Dans ce cadre, la restauration de la tenture de chœur de la Chaise-Dieu, retraçant la vie du Christ, est en cours au sein des ateliers Chevalier à Colombes (92) mais le montant souhaité pour le financement des travaux de restauration n’est pas atteint à ce jour.

Vous connaissez la Chaise-Dieu, vous aimez la Haute-Loire, vous êtes amateur d’art religieux et souhaitez sauvegarder ce patrimoine unique : soutenez le projet Chaise-Dieu. En donnant vous permettrez au projet d’accéder à de nouveaux financements et en tant que donateur, bénéficierez de réduction d’impôts.

Une œuvre unique :

La tenture du chœur de la Chaise-Dieu constitue un ensemble exceptionnel de douze tapisseries flamandes réalisées au début du XVIe siècle, en fils de laine, lin, soie et fils métalliques, auquel s’ajoutent deux autres tapisseries, n’appartenant pas à cet ensemble, mais contemporaines et présentant une iconographie très proche de la sienne. L’ensemble des quatorze tapisseries, propriété de la commune de la Chaise-Dieu et affecté à l’exercice du culte (en vertu de la loi du 9 décembre 1905, relative à la Séparation des Eglises et de l’Etat) a été classé Monument Historique par liste de 1840.

Ces œuvres ont été commandées, par Jacques de Saint-Nectaire, Abbé de la Chaise-Dieu (1491-1518) et présentées pour la première fois à la Chaise-Dieu, le 17 avril 1518, pour la fête de Saint-Robert. Inspirées de la Biblia pauperum de la fin du Moyen-Âge, elles illustrent la Vie du Christ et de la Vierge et les mettent en regard avec des scènes de l’Ancien Testament. Ce procédé, appelé « typologie », avait pour objet de montrer que les textes de l’Ancien Testament annonçaient déjà l’avènement du Christ. Installées dans le chœur des moines, les tapisseries, dont l’iconographie était accompagnée de textes bibliques, participaient directement à la catéchèse des novices.

Destinée à une accroche événementielle au moment de sa réalisation, la tenture de la Chaise-Dieu a été l’objet d’un accrochage permanent dans le chœur de l’église abbatiale depuis 1927, ce qui a largement contribué à la dégradation de son état de conservation : distension des fils de trame et de chaîne, tensions induites par les doublages, tensions dues à des restaurations antérieures, chocs climatiques, humidité, empoussièrement, surexposition à la lumière.

En 2012, la décision de restaurer ces tapisseries a été prise, et confiée à l’atelier Chevalier Conservation.

Vocation du site

Que vont devenir les tapisseries restaurées ?

Les services déconcentrés du Ministère de la Culture, en partenariat avec le Syndicat Mixte des Travaux de la Chaise-Dieu sont actuellement en train d’établir des contacts avec des institutions culturelles parmi les plus prestigieuses de Chine (Province de Canton) et des Etats-Unis afin d’envisager la faisabilité d’une présentation des tapisseries de la Chaise-Dieu lors d’expositions exceptionnelles.

Les expositions internationales pourraient avoir lieu en 2016-2017 après restauration des tapisseries et dans l’attente que le bâtiment qui les accueillera à terme à la Chaise-Dieu soit définitivement restauré. Les expositions permettront une mise en lumière extraordinaire de la tenture, lui redonnant la place qu’elle mérite parmi les chefs d’œuvres de l’histoire de l’art textile.

A partir de 2017, les tapisseries seront présentées dans la Chapelle Notre Dame du Collège à la Chaise-Dieu, ancienne chapelle mauriste dont les volumes sont en cours de restitution grâce aux travaux de réhabilitation de l’ensemble abbatial. L’environnement, la maîtrise de la lumière et du climat permettront une meilleure conservation des tapisseries et ainsi leur transmission aux générations futures. L’exposition à hauteur d’homme permettra au public de découvrir enfin cette œuvre remarquable.

Nature des travaux

Quatre étapes de restauration :

La restauration qui a débuté en 2014 et devrait s’achever en 2016 est en plusieurs étapes :

  1. Phase préparatoire : retrait des galons teintés avant nettoyage, dérestauration, tests de résistance au nettoyage (2014).
  2. Phase de nettoyage : par vaporisation d’eau sur table réservée à cet effet (2014-2015).
  3. Phase de restauration : consolidation des tapisseries par l’apport de tissus de support et l’application de différents points de couture de fils mercerisés (2014-2015).
  4. Phase de doublage des tapisseries, afin qu’elles puissent à nouveau être accrochées (2015-2016).

Partenaire

La Fondation d’entreprise MICHELIN et l’entreprise PHILIPON FILS à la Chaise-Dieu soutiennent ce projet à hauteur respectivement de 32 500€ et de 8 000€.

 

fondation patrimoine